::  :: Bordure Médiane :: Nar Shaddaa Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Another hunt [ PV Anggra ]

Nathanael Kort
Nathanael Kort
Rang III - Chevalier Jedi
Messages : 332
Date d'inscription : 17/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Fév - 23:20
Les membres du Corps d'Exploration ne sortaient jamais de leurs prérogatives sauf demande exceptionnelle, se contenant de voguer d'un morceau de la galaxie à un autre à la recherche de terres inexplorées, à la recherches de ces invisibles frontières pour les réponses autant pour leur satisfaction personnelle que pour les besoins de l'Ordre Jedi. En effet chaque membre de l'Ordre avait depuis longtemps compris que la connaissance était la clé du pouvoir et, dans une galaxie aussi sombre et en proie au conflit que celle-ci, découvrir de nouvelles civilisations et peut-être se faire de nouveaux alliés pourrait s'avérer crucial dans les années à venir. Après tout l'Ordre lui-même venait de subir une attaque très récemment et, de ce fait, toutes les forces devaient être rassemblées afin de localiser et contre-carrer la menace, ce qui n'exemptait pas les membres de ce Corps d'accomplir leur noble devoir. Après tout la plupart d'entre eux n'avaient rien de combattants ou de maîtres dans l'art du maniement de la Force, certains pouvaient être des érudits et des prodiges dans l'analyse de donnée mais ce n'était pas à eux qu'on pensait en priorité pour mener des batailles ou se fondre dans les ombres : d'autres jedis remplissaient bien mieux ces rôles.

Plutôt que de les affecter à d'autres tâches, bien loin de leurs prérogatives, la plupart des explorateurs de ce Corps avaient donc poursuivi leur éternelle tâche à la recherche de ressources, de connaissances, de peuples et de planètes encore inconnus ou perdus au fil du temps. Prenez ce vaisseau solitaire, perdu au milieu de l'étendue infinie de la bordure médiane de cette galaxie ? On pourrait croire que c'était un vaisseau égaré de plus mais il était rien, son pilote était exactement à l'endroit souhaité à peu de choses près. Oui c'était un membre du Corps d'Exploration qui était aux commandes et non, contrairement à ce qu'on pourrait penser il était bien loin de sa mission d'exploration actuelle: il était en pleine traque et il n'y avait personne qui aurait pu l'en détourner. Pas même son maître.

Tout était parti en sucette depuis l'attaque sur le nouvel avant-poste de l'Ordre et, s'il s'était senti suffisamment honteux d'avoir échoué à sauver la grande patronne, au point de ne vouloir raconter en public ce qu'il s'était passé ce jour-là, son désir de retourner au travail n'avait jamais été aussi grand. Il ne voulait pas ressentir de haine ou de colère, il savait très bien où cela pourrait le mener mais il voulait que quelqu'un paie pour cette tragédie et, par-dessus tout, il voulait s'occuper l'esprit de la seule façon qu'il connaissait vraiment.

Enfoncé dans son siège de pilotage, avec pour seul camarade le vrombissement des moteurs de son vaisseau, le chevalier Nathanael Kort était occupé à poser ses prunelles sur les lignes de données qui défilaient devant ses yeux, plus silencieusement qu'à l'accoutumé. D'habitude il blaguait, il parlait à son vaisseau ou s'occuper en vérifiant et revérifiant ses systèmes mais aujourd'hui ce n'était pas le cas, aujourd'hui il était à la recherche d'une racaille qui était sa proie du moment. Celle-ci avait fait l'erreur d'attaque Wroona quand il y était, la planète de son camarade sénateur, là où il avait dû aider à nettoyer le bordel et déterrer les nombreuses victimes alors que sa visite ne devait être que de courtoisie.

Non, il ne laisserait pas passer cela. Aujourd'hui il ne pouvait pas s'occuper du responsable de l'attaque sur l'Ordre mais il pouvait au moins faire cela, il pouvait au moins mettre cet enfoiré derrière les barreaux après lui avoir méchamment botté le cul. Nathanael était donc là depuis une demi-heure, à attendre que son appareil finisse de calculer les destinations possibles depuis ce point : le dernier où avait été repéré le vaisseau de ce pourceau. Finalement, après ce qu'il pensait être une éternité un petit bip familier l'extirpa de ses pensées.

« Pas trop tôt. »

Nar Shaddaa ? Était-ce la planète où cet enfoiré avait décidé de se cacher ? Cette antre de jeu et de débauche ? Bien, cela ne faisait aucune espèce de différence. Qu'il se cache ici ou dans la bordure extérieure ne faisait aucune espèce de différence, Nathanael Kort était probablement le chasseur le plus implacable de cette galaxie.
L'instant d'après les vrombissements se furent plus intenses, plus puissants qu'auparavant et le vaisseau disparut dans ces étendues glacées. Bien. Bientôt Nathanael débarquerait et ferait ce qu'il savait faire de mieux. Telle était sa mission du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Anggra Krahl
Anggra Krahl
Rang IV - Seigneur Sith
Messages : 93
Date d'inscription : 04/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Fév - 23:33
L’odeur rance du tord-boyau contenu dans le verre de son voisin arracha une grimace de désespoir à Anggra, qui se prit une nouvelle fois en l’espace de cinq minutes à regretter les douceurs de l’Empire Sith et surtout celles de son monde de Nfolgai. Par le Sith’Ari, que ne donnerait-elle pas à cet instant précis pour des vêtements dans la soie la plus soyeuse, des mets de la plus haute qualité, quelques esclaves à son service et un verre de la meilleure liqueur trouvable dans la Bordure ? A peu près toute sa fortune, ce qui en disait long sur son degré d’agacement. Décidément, elle passait bien trop de temps à son goût dans ce bouge sordide qu’était Nar Shaddaa, la plus perle de purin de cet amas de boue qu’était l’Espace Hutt à son humble avis. Oh, elle en reconnaissait volontiers l’importance stratégique pour les affaires des siens, et les siennes accessoirement … Mais pardi, qu’est-ce qu’elle pouvait en avoir assez de hanter les cantinas glauques ! Entre ça et les lupanars douteux … Enfin, l’Inquisitrice devait admettre que comme à chaque fois, son séjour s’avérait plus que profitable. Et avec un peu de chance, une fois son ultime mission accomplie, elle pourrait rentrer, faire son rapport et retrouver ses terres bien-aimées ainsi que ses sujets d’expérience et sa bibliothèque. Inutile de préciser que le raffinement et la culture lui manquaient encore plus cruellement qu’une boisson ne servant pas uniquement à désinfecter n’importe quelle bouche d’égout. Certes, les couches très aisées locales avaient certains trésors qui l’auraient vivement intéressée … Cependant, mieux valait qu’elle évite de se faire repérer, du moins, qu’elle se fasse remarquer plus que nécessaire. Exit le beau monde donc, et bienvenue dans les bas-fonds.

En soi, la Dame Pourpre aurait dû reprendre la route bien plus tôt mais un contretemps l’en avait empêché, puisqu’elle avait reçu une communication lui ordonnant, en tant qu’agent la plus proche de la cible, de rester sur cette planète afin d’appréhender un être ayant eu la relative mauvaise idée de vouloir se jouer des sith en n’honorant pas son contrat. Il convenait donc qu’il le regrette amèrement, et comme il était évident qu’aucune confiance n’était plus possible, qu’il disparaisse. Voilà qui avait le mérite de replonger Anggra dans ses vieilles habitudes d’assassin, ce qui était paradoxalement le plus agréable dans tout cela : les manigances, les complots, c’était évidemment amusant … Mais rien ne valait le plaisir de la traque, sombre, brut et sans fard : juste la proie et sa chasseuse, engagés dans une course contre la montre dont le vainqueur ne saurait être une autre personne que la sith elle-même. Surtout que sa cible avait manifestement un brin de jugeote, puisqu’elle avait soigneusement dissimulé ses traces. A croire qu’elle attendait de la visite … Ou alors, il s’agissait simplement d’une personne prudente, donc dangereuse, car rouée et en plus dotée d’un cerveau en état de marche. Qui eut crû que cela puisse exister dans le milieu peu glorieux des trafiquants ? L’on en apprenait tous les jours.

Résultat des courses, Anggra se trouvait depuis quelques jours à traquer méthodiquement sa future victime, rassemblant toutes les informations possiblement collectables afin d’en apprendre davantage, ce qui impliquait d’écumer les repaires de truands les plus adéquats, et donc de se coltiner des cantinas de seconde zone à la pelle. Heureusement que son estomac était en plastacier trempé ! Et son nez à l’épreuve de l’odeur des gamorréens qui se trouvaient non loin d’elle et étaient apparemment engagés dans une discussion éminemment intéressante sur la taille de … En fait, réflexion faite, elle préférait arrêter immédiatement d’écouter cette conversation. Tout de suite. Se déplaçant, la sith se rapprocha de la scène, faisant semblant de s’intéresser aux danseuses tout en laissant son esprit vagabonder.

A vrai dire, un autre fait l’empêchait de pester autant que d’ordinaire. Depuis deux jours, une impression étrange la tenaillait, comme si la Force essayait de lui passer un message. La veille, des visions étranges avaient assailli son sommeil. Y figuraient une ombre rouge se penchant sur une créature à la chevelure brune, de dos. Lorsqu’elle s’en approchait, une voix d’outre-tombe se mettait à résonner sans qu’elle ne puisse saisir le sens de ses paroles, et sa main se glissait soudainement dans celle du mâle. A son réveil, en sueur, la sith avait immédiatement tenté de méditer sur le sens de cet enchaînement d’image, tentant même de convoquer quelques connaissances alchimiques … Mais rien. Elle n’était pas assez versée dans les arts prophétiques pour être certaine qu’il s’agissait d’un message de la Force, et encore moins en comprendre la teneur le cas échéant. Néanmoins, son instinct lui soufflait qu’il s’agissait de quelque chose d’important, et jamais elle n’avait été trahie par ce dernier … Du moins, pas en tant que manipulatrice de l’entité mystique qui lui avait offert ce don si précieux. Pour le reste, certes, elle ne pouvait pas en dire autant. L’expérience, cependant, n’était pas mauvaise conseillère, au moins.

Oui, Anggra avait l’intime conviction que cette traque allait se révéler bien plus prometteuse que prévu, et un sourire carnassier se dessina sous son masque : la traqueuse s’était éveillée, et sa proie allait peut-être légèrement différer de ce qui était originellement prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Kort
Nathanael Kort
Rang III - Chevalier Jedi
Messages : 332
Date d'inscription : 17/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Fév - 21:58
L'odeur d'huile qui se dégageait des mécanismes récemment graissés, le vrombissement des moteurs en marche, le léger tremblement de l'appareil lorsqu'il naviguait dans l'immensité de l'espace, le fauteuil de pilotage qui avait fini par épouser les formes de son propriétaire et, pour finir, la sensation glacée du sol lorsque le pilote s'y déplaçait pieds nus. Tels étaient les éléments qui constituaient l'univers du pilotage depuis de nombreuses années, tels étaient les éléments qui composaient sa maison, tels étaient plusieurs des choses qui rendaient cet appareil unique au monde. Il y avait aussi les petits détails qui n'étaient connus que de Nathanael, les petits compartiments secrets relativement bien cachés ou les petites imperfections qui cachaient toutes un souvenir bien précis : autant d'éléments qui rendaient ce foyer unique au monde. C'était sans doute pour cela qu'il s'y sentait si bien, pour cela qu'il rechignait toujours à le quitter pour rejoindre les longs couloir d'une enclave qui lui était si peu familière car oui, s'il en étaient encore qui doutait, la vie de cet anzati se trouvait dans les étoiles.

Mais aujourd'hui était un jour différent, aujourd'hui le jedi était guidé par un devoir et une mission personnelle qui enlevait de son esprit toute difficulté ou réticence à quitter le confort de son vaisseau. Il n'était pas là pour explorer mais rejoindre la civilisation, il n'avait pas le droit de se laisser aller à la vengeance mais aurait souhaité plus que tout pouvoir le faire. Alors que l'espace s'étendait devant lui le jedi s'évertuait à repousser du pied les sombres pensées et la frustration qui tentaient de creuser un chemin dans son cœur, car il savait que lui plus que n'importe quel autre jedi dans cette galaxie ne pouvait et ne devait pas céder à ces ténèbres. Et pourtant il aurait bien voulu le faire, il aurait voulu pouvoir tenir le crâne de ce terroriste entre les mains et le briser en y exerçant une pression croissante, jusqu'à ce que les cris de douleur de ce salopard finissaient par atténuer ce sentiment d'échec qui saturait son esprit depuis...depuis ce jour-là. Mais non, il ne pouvait pas y céder et luttait donc pour repousser cette idée du pied, préférant se concentrer sur l'espace moucheté d'étoiles devant lui, comme pour y puiser une sorte de sérénité à même d'apporter une certaine paix dans son esprit. La Force était sa principale source d'énergie dans cette lutte éternelle contre ce qu'il était, aucun doute là-dessus, mais avec le temps le colosse avait fini par user des routines mentales des jedis et des éléments qui s'offraient à lui comme une source d'occupation ou de méditation en mouvement. C'était le cas de toutes les activités mécaniques par exemple, comme les réparations sur son vaisseau ou la maintenance de sa motojet qui ne pouvait pas être plus impeccablement révisée que cela. Cela l'occupait bien, aussi puisait-il dans tout ce qu'il voyait comme une source d'occupation afin de maintenir cette paix précaire dans son esprit.

Y arrivait-il aujourd'hui ? En partie, mais en arrivant sur Nar Shaddaa la belle le colosse sut immédiatement qu'ici bas la tenation serait bien plus grand que dans son vaisseau. Il avait enfin posé les pieds dans cette antre de la débauche et du jeu, là où n'importe qui pouvait disparaître et ressortir avec  une nouvelle identité, là où des fortunes pouvaient être gagnées ou perdues en un claquement de doigts, là où les disparitions au coin d'une ruelle sombre étaient monnaie courante. C'était justement ce qu'il cherchait, car ce salopard de Kalix Nill ne serait pas assez stupide pour se cacher en plein jour, pas même ici. S'il avait un minimum de jugeote il irait se cacher dans les ombres et, même si Nathanael était plus féru de la traque d'animaux sauvages sur des planètes indomptées, il était prêt à faire une exception et changer ses habitudes.

Vêtu d'une tenue noir moulante mettant en valeur sa massive carrure, surplombée d'une veste marron comme à son habitude, un blaster à la ceinture et son sabre laser caché là où les plus curieux ne pourraient le trouver, le jedi s'était donc attelé à visiter plusieurs des plus puantes des cantinas, sans jamais trouver la moindre piste. Lassé ? Pas le moins du monde car il était doté d'une patience infinie, de celles qui ne pourraient jamais le faire dévier de sa route. Après plusieurs heures il pénétra dans une cantina aussi pourrie que les autres et, autant par sa carrure que par son anonymat, il s'attira bon nombre de regards qu'il ignora d'une simple pensée.


« Kalix Nill,  je le trouve où ? »

Tels furent les premiers mots prononcés par le jedi et, outre les regards et murmure dans son dos, Nathanael ne reçut qu'un mouvement de tête négatif en guise de réponse.

« Génial. Une bière corellienne dans ce cas. »

Armé de sa bière, ignorant l'assistance, le jeune homme alla s'asseoir dans une alcôve vide. Posant les deux pieds et son blaster sur la table, signifiant par ce dernier élément qu'il ne souhaitait pas être emmerdé, le colosse s'enfonça dans la banquette afin de faire une pause bien méritée. Où aller ? Quel trou infâme n'avait-il pas encore vérifié ? Il allait devoir y réfléchir...après sa bière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : L'Aube des Ténèbres ::  :: Bordure Médiane :: Nar Shaddaa-
Sauter vers: