::  :: Région du Noyau Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Bord de la Griffe de la Républque : La loi du commerce [PV Héphaïstos]

Elayne Halcyon
Elayne Halcyon
Rang IV - Amiral
Messages : 136
Date d'inscription : 18/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Nov - 20:30
La loi,
du commerce
Elayne Halcyon & Héphaïstos

« Pardon ! J’ai du mal comprendre ce que vous me dites… Comment ça, vous n’avez pas la pièce ! Vous deviez l’avoir il n’y avait aucun problème n’est-ce pas ? Alors comment avez-vous pu perdre cette pièce de mécanique ! » hurla la Cathar qui ponctua sa phrase par un feulement agressif et les griffes prêtent à sortir. C’était les poings serrés qu’elle se tenait droite devant l’homme qui venait d’arriver. Les cris de l’amirale avaient fusé sans prévenir et l’homme avait rentré sa tête dans ses épaules faisant disparaître son cou. Le Vice-amiral n’osa rien dire et s’éclipsa rapidement craignant l’esclandre de sa supérieure.

La Cathar soupira et fixa l’homme en face d’elle. « Partez immédiatement ! Incapable ! Ce n’était quand même pas compliqué ! » Puis l’Amirale tourna les talons et se dirigea d’un pas nerveux en direction de son bâtiment. Le Vice-Amiral la rejoignit à bord et ne la quitta pas d’une semelle. « Trouvez-moi quelqu’un capable de retrouver une telle pièce d’ici 24h Vice-Amiral. » souffla Elayne à bout de nerfs. L’homme tira un petit sourire de satisfaction à l’idée qu’elle lui délègue la tâche. Au moins l’amirale pourrait se concentrer sur autre chose. Quant à lui, il ferait son travail du mieux qu’il pouvait. Il eu alors l’idée de passer une petite annonce. Elayne n’était bien sûr pas au courant mais au moins les choses avanceraient rapidement. Parfois il était nécessaire d’agir un peu dans son dos, le principal étant qu’elle soit satisfaite au final.

Son initiative porta ses fruits. Le Vice-Amiral eut des nouvelles et finalement un droïde entra en contact avec lui. L’homme parla un peu avec lui et prit la décision de le conduire à sa supérieure. Elayne Halcyon était alors dans ses quartiers sur La Griffe de la République. Le bâtiment était en vol stationnaire au-dessus de la planète Coruscant. La Cathar mâchonnait un crayon lorsque l’on vint frapper à sa porte. [color=#660000]« Oui ? » [/color]lança l’Amirale pour signaler qu’elle avait bien entendu. Son lieutenant expliqua la situation et finalement l’Amirale Elayne Halcyon donna son accord pour qu’ils entrent.

« Amirale Elayne Halcyon du secteur du Noyau, vous êtes ? » fit la Cathar, ses prunelles de chat allant du vice-amiral au droïde en le voyant franchir la porte de ses quartiers. « Le Vice-Amiral m’assure que vous pouvez nous aider. Je vous écoute. » poursuivit la femme qui referma déjà la porte se retrouvant dans ses quartiers avec le droïde et son lieutenant.

Code par Melody  |  Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
Revenir en haut Aller en bas
Héphaïstos-343
Héphaïstos-343
Rang III - Mercenaire
Messages : 14
Date d'inscription : 10/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Déc - 21:13
Ce n'est pas tout les jours que je suis invité à monter un bord d'un croiseur républicain. Après mon entretien avec le gouverneur de Wroona, j'avais eu dans l'idée de me rendre sur Ubbrikia via un transport civile de la république, mais la petite annonce était une occasion à ne pas manquer. Un vice amiral m'avais fait part du problème, le système de propulsion auxiliaire, celui d'usage pour les esquives d'urgence lors des combats, était en panne complète et visiblement, quelques chose dans le système actuelle rendait sa réactivation impossible et plus encore, dangereuse. Alors que j'étais en route vers les quartiers de l'amiral, j'avais donc épluché sur le réseau les plans du dit système ainsi que le dossier publique de l'amiral, une cathar visiblement et héroïne de guerre, surement avec du caractère comme ma chère enfant. 
Mon entré dans les quartiers de l'amiral furent comme je m'y attendais, circonspect de la part de l'amiral qui semblait douter de mes capacités. 


"Je me nomme Héphaïstos-343, votre vice amiral m'a fais qérir pour vous aider à réparer votre système d'esquive d'urgence, j'évalue mes chances d'accomplir cette tâche avec succès à 95%." je me présentais auprès de l'amiral. 


Je fis apparaître une représentation holographique d'un croiseur standard républicain par mes projecteur holo de tête.


"Il ne sera éventuellement pas nécessaire que je parte chercher le système de rechange. j'évalue que le problème est du à une erreur de diagnostic du à votre dernier combat de la part de vos techniciens. Si vous m'en donnez l'autorisation, je procéderais aux réparations et remise en fonction avec le système du navire dans les plus bref délais." J'exposais à la cathar de ma voix grave métallique. 
Revenir en haut Aller en bas
Elayne Halcyon
Elayne Halcyon
Rang IV - Amiral
Messages : 136
Date d'inscription : 18/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Déc - 12:28
La loi,
du commerce
Elayne Halcyon & Héphaïstos

Elayne attendait beaucoup du droïde. Son vice-amiral lui avait assuré qu’il avait trouvé la personne capable de régler son problème. Et à dire vrai, c’était tout ce qu’elle souhaitait et rien de plus. Elle se moquait bien qu’il ne soit pas humain du moment qu’il était compétent. Et la Cathar n’allait pas lui faire de cadeau. Il devait lui prouver qu’il était le droïde de la situation. Alors lorsqu’il se présenta et évalua ses chances e réussites à 95%, la féline arqua un sourcil. Elle se tourna vers son Vice-amiral puis reporta son attention sur le droïde. « Je vous demande 100%, Héphaïstos. Je ne saurai tolérer moins. Avez-vous la moindre idée de l’importance de ce système. Vous n’êtes pas à bord d’un simple croiseur. Vous êtes à bord de La Griffe de la République. Ce croiseur a connu beaucoup de batailles. Je ne souffrirai point de le voir détruit sous mon commandement ! » lâcha l’Amirale du Secteur du Noyau.

Elayne se radoucit quelque peu lorsque le droïde lui exposa une version légèrement différente d’un croiseur de la République. Selon lui c’était principalement dû à une erreur de diagnostic de la part de ses... techniciens… La cathar feula à cette idée. Elle avait toute confiance en ses hommes mais ce pouvait-il qu’il soit trop à cran, trop dissipés face à leur soudaine inactivité dans l’espace ? la dernière bataille n’avait été que pacotille, quelques échangent de tirs rien de plus. Mais Elayne savaient combien les hommes qu’elle avait sous ses ordres avaient besoin de l’adrénaline des véritables combats. « Avant que je ne puisse vous donner mon autorisation, j’ai besoin d’être absolument certaine que vous y parviendrez. Je n’ai pas besoin de supposition je veux de la certitude. En outre comprenez bien que je serai probablement obligée d’intervenir sur votre système à fin d’effacer de votre mémoire tout ce que vous pourriez voir ou lire et qui serait strictement confidentiel. Vous êtes sur un bâtiment de l’Armée je ne peux me mettre la moindre fuite qu’elle soit voulue ou non. Simple mesure de précaution que vous devriez comprendre aisément. » clarifia la Cathar d’un ton impérial.

L’Amirale ne pouvait avoir une totale confiance en Hépahïstos. Il était un droïde et par conséquence, il pouvait être scanné pour trouver des failles. Il n’appartenait peut-être pas à l’ennemi mais la Cathar ne voulait pas en faire l’expérience. Le chancelier Suprême l’avait déjà presque ne aversion totale, elle ne voulait pas ajouter des actes répréhensibles allant en ce sens. Elle se devait d’être des plus prudentes.  « Si vous n’acceptez point ces conditions, notre collaboration prendra fin sur le champ. » conclut l’Amirale du secteur du Noyau. Elayne croisa alors les bras et attendit la réponse du droïde pour appliquer l’une ou l’autre des marches à suivre. Nul besoin de spécifier que si le droïde n’acceptait pas, il serait reconduit aux portes du croiseur manu militari et que ce qu’il avait pu voir de l’intérieur de la Griffe de la République serait dans la seconde effacer de sa mémoire.

Code par Melody  |  Gif : nottrulyperfect.tumblr.com
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Héphaïstos-343
Héphaïstos-343
Rang III - Mercenaire
Messages : 14
Date d'inscription : 10/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Déc - 10:29
Les commentaires sur le nombre de combats de ce navire m'auraient fait sourire si j'avais eu une bouche pour cela. En effet et ce n'était rien de le dire, pour un ingénieur de ma trempe qui avait plus de trois siècles d'expertise à son actif, l'état du croiseur était visiblement bon, mais le nombre de pièces et de plaques de blindage qui n'étaient pas d'origines étaient plus que visible. Les conditions de la cathar me posaient néanmoins un problème plus urgent que l'état de son navire. J'étais très protecteur de ma vie privée, aussi je me doutais que l'amiral allât m'effacer la mémoire quoiqu'il arrive ou quelle que soit ma réponse. En échange de la prime conséquente offerte par l'amirauté, je pouvais faire un effort, mais je devais faire quelques précisions à mon tour.
"Je ne suis pas un mécanicien obséquieux en recherche de clients en vantant faussement mes capacités, amirale Halcyon. Je préfère l'honnêteté même si elle est imparfaite ou insatisfaisante, à un mensonge dangereux. 
Je me plierais à votre suppression des données concernant ce navire, je respecte la prudence, néanmoins je n'accepterais aucunement que votre visite dans mon esprit ne s'égare au-delà des mémoires concernant ce vaisseau.
" Je déclarais avec ma voix grave et métallique. 
Je me tournais vers le vice-amirale puis l'amirale Halcyon. 
"Puis-je commencer mon œuvre sans perdre un instant ? Pour vous rassurer, je peux me déplacer sous escorte d'un membre d'équipage, amirale Halcyon." Je demandais, pressé d'en finir avec cette prime qui en devenait désagréable au final.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : L'Aube des Ténèbres ::  :: Région du Noyau-
Sauter vers: