::  :: Bordure Intérieure :: Zeltros Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Signez là, en bas de page ! [Kohl Toran]

avatar
Xenia Lah'saa
Rang III - Capitaine de vaisseau
Messages : 198
Date d'inscription : 18/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Juin - 0:04
-T’es sûre de toi ?

Le regard rougeoyant de la Chiss se posait sur l’individu qui venait de parler, le seul présent sur la passerelle en ce moment avec elle. Il s’agissait d’un Besalisk, Krell de son nom, qui était plutôt grand et qui rentrait tout juste dans le fauteuil sur lequel il était assit. A son arrivée sur ce vaisseau, Xenia allait connaître une période plutôt difficile dans sa vie. Du moins jusqu’à ce que le Besalisk ne décide de la prendre sous son aile. L’ancienne militaire qui devenait une pirate en connaissait déjà un rayon sur les armes, mais Krell en savait bien plus et lui avait appris beaucoup. Et pas seulement sur les armes, mais aussi comment survivre parmi eux et il avait été là pour elle lorsque Xenia s’était décidée à prendre le contrôle du vaisseau, tuant son ancienne propriétaire, certains membres d’équipage trop loyaux. Aujourd’hui, il l’épaulait pour s’en prendre aux équipages du groupe de pirates qui avaient choisies de faire bande à part.

-Je crois que je n’ai pas le choix. Mais c’est toi qui m’a dit que ces étaient le genre que je cherche.

Si la Chiss voulait s’en prendre à ses concurrents directs c’est qu’elle en avait assez de devoir surveiller ses arrières dès qu’elle revenait chez-elle sur Boonta. Plusieurs équipages avaient refusés de la suivre après sa prise de contrôle. Auparavant tout ce petit monde était sur une station spatiale au-dessus de Boonta, contrôlant ainsi de fait tout le trafic de la planète et la transformant en plaque tournante entre l’Espace Hutt et celui de la République. C’est toujours le cas, mais la station est divisée en trois zones bien délimitées. Or, tout ceci était la cause à des querelles car cela conduisait à d’importantes pertes de revenus. Et les deux groupes de pirates essayaient de trouver un terrain d’entente pour s’allier entre eux.

-Et s’ils sont aussi doués que tu le prétends, Krell, je peux au moins les rencontrer et juger sur place.

-Je sais, mais tu sais que là, c’est quitte ou double. Je ne pensais pas revoir une situation comme celle-là…  Mais je serais toujours là, avec toi Xenia, tu le sais. Bon, ce n’est pas tout ça, mais va falloir y aller. Les gars sont en place.

Sans attendre, le duo Chiss et Besalisk sortait du vaisseau. A bord, il ne restait que peu d’hommes afin d’en assurer la surveillance. Deux d’entre eux se trouvaient dans le bar où avait lieu la rencontre. Ils étaient là si la rencontre devait dégénérer.  Pourtant le Besalisk, Krell, prétendait que les SPADS sont fiables, mais n’était pas contre cette précaution. Les autres membres de l’équipage devaient être dans tel ou tel établissement de la station, faisant attention de en pas fréquenter les établissements qui se trouvent trop loin du vaisseau et aussi ceux qui ne se trouvent pas dans les zones de la station tenues par les SPADS. Des précautions sévères, certes, mais nécessaires. Sur cette station, portée sur le commerce de marchandises en tout genre, on y trouve de tout. Et en particulier des Zeltrons. Normal, ils sont chez eux. Mais pour Xenia, ils étaient bien moins sexy en train de charrier des caisses que ceux travaillant dans les cantinas. D’ailleurs il était encore un peu tôt pour que l’air de la cantina vers laquelle le duo se dirigeait ne soit saturé par leurs phéromones.

La cantina se trouvait droit devant eux après un bref parcours sur une des allées principales de la station. Son panneau lumineux clignotant la désignait comme étant « L’Aventurier ». Un nom plutôt commun sur tous les mondes de la galaxie accueillant des vaisseaux commerciaux et de contrebandiers. Cette station en orbite de Zeltros n’échappait pas à la règle. Il n’y avait personne à l’extérieur et à l’intérieur c’était plutôt calme comme ambiance. Mis à part quelques pilotes de cargos qui attendaient le déchargement de leur fret, le nez dans leur verre, il n’y avait pas grand-monde. Xenia allait se diriger vers le bar directement que le Besalisk se dirigeait vers une table qui permettait de voir partout dans la salle principale de la cantina. Là, se trouvait un Humain à la chevelure blonde et simplement vêtu de noir. Krell introduisait donc la Chiss auprès de l’Humain, faisant les présentations avant de s’éloigner pour aller au bar, attendait que sa cap’taine et que le capitaine mercenaire trouve un accord.

-Comme vous devez vous en douter, c’est Krell qui m’a parlé de vous. Mon intérêt pour vous ne dépend uniquement de ce qu’il m’a raconté, sachez-le.

La Chiss lui offrait un sourire entendu du genre « si tu me déçois, ce n’est pas uniquement moi, mais aussi celui qui a fait ta pub ».  Comme ça, l’enjeu du côté de l’Humain était posé. Xenia dirige un vaisseau qui est tristement célèbre dans la Zone Franche entre la République et l’Espace Hutt pour ses actes de pirateries. Tous ne sont pas à mettre au crédit de la Chiss, mais aussi du capitaine précédant. Elle imaginait sans mal que l’Humain ferait comme si il était ignorant. Le contraire l’étonnerait. Mais c’est aussi une technique qu’elle avait vu à l’œuvre la flatterie dans la négociation.

-Le boulot consiste à vous mêler à une histoire de pirates en guerre. Une guerre qui sera sale et sans gloire. La seule compensation que vous aurez sera les crédits. Avant de poursuivre, j’aimerai savoir si vous êtes intéressé ? Sachez qu’avant de vous rencontrer, j’ai eu des discussions avec d’autres mercenaires, dont la plupart n’ont pas voulu aller plus loin. Donc, capitaine Toran, allez-vous me décevoir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kohl Toran
Rang III - Mercenaire
Messages : 113
Date d'inscription : 26/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Juin - 19:45
Kohl s'était levé tôt ce matin là, très tôt... à dire vrai, il n'avait pas réussi à fermer l’œil de la nuit. La cause ? Ce qui avait fait sonné son réveil aux aurores : la rencontre prévue en vue d'un nouveau contrat. Ce serait son premier en tant que Capitaine des SPADS, voire même son premier tout court, et il espérait être à la hauteur de son prédécesseur. Oh, bien sûr, l'intérêt n'était pas vraiment la valeur de la récompense liée à ce contrat, l'important était que les SPADS allaient enfin refaire parler d'eux, après un an à penser les plaies de leur dernière mission, et donc, en fonction du déroulement de celle ci, se faire de nouveau de la publicité.

Toujours un peu nerveux, il se remémora le dispositif dont ils avaient dressé les grandes lignes, lui et ses trois lieutenants, et qui allait être mis en place en ce jour. Liam, évidemment, resterai à la base, de même que le lieutenant de la troisième compagnie. le dispositif d'intervention et de surveillance serait constitué du lieutenant de la première compagnie, avec une escouade de 10 hommes, dont deux sous couverture dans le bar. Un homme équipé d'un blaster de précision, le reste de l'équipement standard. Le tout placé discrètement à trois positions stratégiques, une permettant une bonne vue sur l'intérieur du bar, les deux autres une intervention rapide par deux accès au lieu. Des pots de vins avaient été versés à qui de droit, afin que les éventuels membres des forces de sécurité de la station où se déroulerait la rencontre ferment les yeux. La confiance était un luxe qu'il ne pouvait pas se permettre présentement.

Trois coups durent frappés à sa porte, ce à quoi il répondit un "entrez !" un rien sec. Liam entra donc, avec des papiers.

- Salut Kohl, j'en fais quoi de cette paperasse ?
- En ce qui me concerne je te dirais bien d'en faire ce que tu veux, mais je présume que c'est important ?
- Plutôt oui, les gars de la logistique qui demandent ton aval pour du matos...

Kohl pris les papiers des mains de son ami en soupirant. La demande concernait les habituelles pièces détachées, munitions, fournitures diverses et...

- Tu peux me dire ce que les mécanos vont faire d'une piscine à bulle ? demanda le jeune capitaine après un haussement de sourcil dubitatif.
- J'en sais rien moi...
- Liam ?
- Oui ?
- Vous avez encore fait ce paris à la noix, comme quoi j'aurais la flemme de tout lire, n'est-ce pas ? dit Kohl, un sourire en coin, en agitant la liasse de feuilles sous le nez de son ami.
- Avoue que c'est une bonne manière d'être gagnant-gagnant !
- Vous ne manquez pas de culot les gars... j'admets que c'était bien tenté ! Bon, si on signe le prochain contrat et que la mission est réussie, vous l'aurez votre piscine à bulles ! promis le capitaine des SPADS en se dirigeant vers la porte de sa chambre.

Une fois sorti, il se dirigea vers la cantine des SPADS afin d'y prendre un petit déjeuner puis se ravisa, il n'avait pas faim. Il sorti donc pour faire du sport. Une heure plus tard, il revenait, tout dégoulinant de sueur et se dirigeait vers sa douche. Une fois sous le jet d'eau, il savoura la douce morsure du liquide brûlant sur sa peau et se savonna énergiquement. une fois l'opération nettoyage terminée, il resta encore quelques minutes à profiter de l'eau chaude, puis sorti et s'habilla. L'uniforme noir et argent des grandes occasions serait parfait pour le premier contrat qu'il discuterait en tant que leader de son unité de mercenaires. Tout en s'habillant il essaya de deviner pour quoi lui et ses hommes seraient embauchés. Le Besalisk qui les avait contactés pour décider de cette réunion n'avait rien dit de la mission, sans doute son employeur voulait-il s'assurer que l'information serait bien transmise ? Jusqu'ici, les SPADS avaient surtout affronté des pirates, peut être en serait-il de même cette fois ?

*Bah, pirates ou autres truands, que m'importe ? l'essentiel est qu'on ai du travail !!*

Après s'être regardé distraitement dans la glace, et jugé qu'il était convenablement habillé pour un tel rendez-vous, il accompagna ses hommes, habillé d'un style plus martial, jusqu'à leur navette, laquelle décolla dès les sas fermés. La sortie de l'atmosphère s'effectua sans problèmes, les pilotes connaissaient leurs affaires, et le voyage jusqu'à la station paru bref au jeune capitaine, perdu dans ses pensées, il en avait même oublié les mécanos et leur piscine à bulle. Dès le sas ouvert, ses hommes et lui descendirent. Il regarda autour de lui, un vieux réflexe dû aux nombreuses actions menées de la sorte. Un certain nombre de caisses se trouvaient empilés çà et là, un endroit parfait pour une embuscade, à ceci près que les SPADS étaient possesseurs des lieux, et les nombreuses caisses seraient chargées et feraient le voyage retour avec eux. Kohl tourna son regard vers le lieutenant de la première compagnie

- Tu sais quoi faire, Kilmer !

Kilmer Ekhoren, le lieutenant, salua et s'en fut avec ses hommes, pour prendre position avant que Kohl n'entre dans le bar où devait se dérouler la rencontre. Il flâna quelques instants dans les quelques échoppes qui traînaient alentours jusqu'à ce qu'il entende "en position" dans son comlink. A ce moment, il se dirigea dans le bar et y entra. Une cantina classique s'offrit à lui, il reconnu ses deux hommes déguisés et se dirigea vers le comptoir où il commanda un bon thé avant d'aller s'asseoir. Une fois installé, il entendit dans son comlink " on t'as bien en visuel cap', nikel la place !" ce qui le réconforta un peu.

Son thé venait d'arriver quand entrèrent deux individus dans la cantina, un Besalisk assez imposant et une superbe Chiss. Kohl apprécia la vue des courbes de la belle alien, et fut ravis de voir celle-ci suivre le Besalisk à sa table. Les clients potentiels sans doute ? Le capitaine espérait qu'il ne s'agissait pas d'un proxénète venu proposer sa marchandise, auquel cas il lui faudrait poliment décliner la proposition.

Mais non, l'alien fit les présentation, prouvant à Kohl que la réputation des SPADS s'était manifestement bien propagés... à moins qu'il n'aie un contact au sein de son groupe ! Mais baste, la cliente était donc la belle Chiss, ce qui enchanta le jeune officier.

-Comme vous devez vous en douter, c’est Krell qui m’a parlé de vous. Mon intérêt pour vous ne dépend uniquement de ce qu’il m’a raconté, sachez-le.

Au moins ce Krell, comme sa cliente venait de nommer le Besalisk, avait gardé les bonnes facettes des SPADS en mémoire, même si, en y repensant, Kohl n'avait pas en tête des souvenirs d'échecs cuisants... le jeune homme se re-concentra sur la Chiss en face de lui, attendant, en croisant les mains devant sa bouche, qu'elle en dise d'avantage.

-Le boulot consiste à vous mêler à une histoire de pirates en guerre. Une guerre qui sera sale et sans gloire. La seule compensation que vous aurez sera les crédits. Avant de poursuivre, j’aimerai savoir si vous êtes intéressé ? Sachez qu’avant de vous rencontrer, j’ai eu des discussions avec d’autres mercenaires, dont la plupart n’ont pas voulu aller plus loin. Donc, capitaine Toran, allez-vous me décevoir ?

La gloire pour le moment l'indifférait, toutes les guerres étant sales, seil l'aspect pécuniaire avait de l'importance aux yeux de Kohl présentement. La première mission des SPADS depuis le changement de commandant, il fallait relancer la machine. Le jeune homme souris et, posant sa main gauche sur la table, se saisit de sa tasse de thé de la main droite avant d'en boire une gorgée. Son premier thé de la journée, et il avait attendu tout ce temps pour le boire !!

- My lady, vous avez toute mon attention, dit-il en reposant sa tasse dans la soucoupe.

Le thé n'était pas terrible, mais qu'attendre d'autre de béotiens ne sachant pas en préparer, au moins l'eau était-elle à la bonne température et le thé remplissait bien son office en apaisant les sens du jeune homme. Et comme il venait de dire à la jeune femme devant lui que sa proposition l'intéressait, il se devait à présent de faire bonne figure pour saisir les tenant et les aboutissants de l'offre proposée par la femme au regard de braise, et aussi défendre les intérêts de son groupe de mercenaire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Xenia Lah'saa
Rang III - Capitaine de vaisseau
Messages : 198
Date d'inscription : 18/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Juil - 12:18
Et l’Humain ne l’avait pas déçue. Du moins pas autant que les autres que la Chiss avait rencontré avant lui. Peut être parce qu’elle s’était adressée à des mercenaires trop proches de sa zone d’opérations et qu’ils connaissaient la situation qui était la sienne actuellement. Devoir faire face à deux autres groupes pirates avec qui elle partageait une station au-dessus de Boonta. Et pour la plupart, être à deux contre un, c’est un contrat inutile. Heureusement pour la Chiss, les rumeurs d’avoir été « épargnée » par un Kajidic. Pour une histoire de vol de vaisseau. La pirate disposant donc d’une puissance de feu considérée comme confortable. Mais elle manque d’hommes, alors que les autres ont plus d’hommes ensembles mais un nombre de vaisseau à peu près équivalant.

Xenia accueillait avec un soulagement certain la réponse de l’Humain. Il acceptait d’en entendre davantage. La Chiss dissimulait son soulagement en prenant son verre, qui venait de lui être apporté. C’est l’imposant Besalisk qui le lui avait commandé. Un wiskhy qui provenait d’on ne sait où. Contrairement à son interlocuteur qui avait préféré un thé semblait-il. Encore un de ceux qui préférait éviter l’alcool lors d’une discussion ? Prenant  Un véritable tord-boyaux, mais cette brûlure se déversant le long de sa gorge faisait disparaître les dernières traces de doutes et d’appréhension. Sans doute enhardie par l’intérêt, polie elle supposait, de l’Humain envers sa proposition. La pirate trempait ses lèvres dans le verre à nouveau. Semblant savourer le goût de l’alcool bon marché.


-J’ignore comment est votre thé, mais ce wiskhy est ignoble. Au moins en a-t’il, à peu près, le goût.

La Chiss se renfonçait dans la banquette, prenant peu à peu ses aises, comme si la confiance venait l’étreindre. Ainsi l’Humain était intéressé par ce travail. C’est qu’il devait avoir besoin de creds ou alors qu’il a un échec à faire oublier. A moins que sa ne soit le fait qu’il vient de prendre la direction du groupe de mercenaires. Il lui semblait se souvenir qu’il s’agissait de l’une des informations que le Besalisk Krell lui avait dite à un moment ou un autre, mélangées avec celle dont il vantait leur efficacité. Il l’avait fait aussi avec les autres groupes avant qu’ils ne disent non à la Chiss. Mais le capitaine Toran n’avait pas encore dit non. Donc, le fait que l’Humain cherche à prouver sa valeur auprès de ses hommes était  quelque chose dont elle pourrait se servir le cas échéant.

-Bien. Avant d’aller plus loin j’aimerai savoir combien cela me coûterait de recruter disons…

La Chiss pirate faisait mine de réfléchir, alors qu’elle avait les chiffres bien en tête. Depuis des semaines ces mêmes chiffres tournaient en rond dans sa tête. Le nombre de vaisseau à sa disposition par rapport à ceux de ses concurrents. Le nombre d’hommes dont elle dispose à ceux de ses concurrents. Et sur ses hommes, combien sont « fiables » ? Ça, c’était la grande inconnue. Xenia partait du principe que bien peu la soutiendrait longtemps s’ils se rendent compte qu’elle se trouve en situation de faiblesse. En fin de compte la Chiss et l’Humain avaient besoin du soutien de l’autre.

-…une trentaine de vos hommes pour une durée de 2 à 3 semaines ? Et est-ce que vous disposez de petits vaisseaux d’attaque pour les abordages ? Car voilà la cible.

Sortant une datacarte, la pirate la branchait sur l’holoprojecteur de la table du bar. Celui-ci ayant plus l’habitude de passer en boucle des images holographiques de danseuses aguichantes que de plans de bataille. A la place c’était celle d’une station spatiale. Une parmi d’autres dans la galaxie, mais c’était devenue la maison de Xenia ces dernières années. Du moins une partie de la station lui appartenait.




-La station se trouve dans l’orbite de Boonta. Elle n’est pas la seule, il en existe deux. Une à un Hutt, ou plus exactement à un homme de paille et l’autre… Elle dérive depuis près de dix ans. Celle qui nous intéresse est sous la nomenclature de station n°4. Elle regroupe trois équipages de pirates, se la partageant. Moi et mon équipage nous occupons donc une partie de la dite station. Mais j’en ai assez d’être locataire, je veux être propriétaire. Ponctuait-elle dans un grand sourire.

Changeant d’image, la Chiss faisait apparaître un nouveau plan de la station avec quatre zones délimitées. Une en bleu, celle de Xenia. Une en rouge, accolée à la bleue, et une autre jaune qui sont entre les mains de ses concurrents. Et entre la rouge et la jaune une zone verte, c'est-à-dire libre d’accès à tout le monde.

-Voilà le champ de bataille. Comme vous pouvez le voir, je peux attaquer directement la zone rouge depuis l’intérieur. Je dispose aussi de deux vaisseaux pour occuper ceux de mes concurrents à l’extérieur et ainsi venir les attaquer par l’arrière. Je pensais surtout à employer vos mercenaires sur des vaisseaux d’assauts, si vous en disposiez, pour les attaquer depuis leur hangar et ainsi les empêcher de décoller avec leurs propres vaisseaux.

En réalité, Xenia pourrait compter sur un troisième vaisseau, mais comme celui-ci sert davantage au transport de marchandises qu’à la guerre, elle répugne d’employer directement celui qui permet de faire affluer les creds dans ses coffres. Mais employer trois vaisseaux, même avec un équipage réduit, la priverait d'hommes pour les assaut à l'intérieur de la station. Appuyant sur une touche, une simulation s’activait. Montrant la zone rouge, prise entre deux feux par son hangar principal et par les coursives entre la zone bleue et la zone rouge.

-Ensuite, nous pourrons nous emparer de la seconde qui ne pourra nous résister bien longtemps. D’autant plus qu’ici, se trouve le poste de contrôle de la station. Actuellement, il est tenu par des gens de Boonta. Ils s’assurent que tout fonctionne bien. Ils sont là aussi pour s’assurer que les marchandises arrivent bien à bon port sur Boonta ou sur d’autres planètes. En tenant ce point on aura aussi un avantage tactique certain.

-Concernant leurs vaisseaux, je souhaiterais les capturer intacts si possible. Leurs équipages ? S’ils se battent, tuez-les. Autrement, j’aimerai que vous les gardiez prisonniers. Ils pourraient très bien être réemployés par la suite.

-Alors, qu’en dites-vous ? Demandait-elle pour ponctuer son petit exposé, reprenant son verre de wiskhy.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kohl Toran
Rang III - Mercenaire
Messages : 113
Date d'inscription : 26/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Sep - 16:13
Alors que Kohl attendait plus de précisions sur la teneur du contrat, durée et rémunération entre autre, la Chiss avala un peu du contenu du verre qu'on venait de lui apporter, un whisky supposa le Kuati en respirant les effluves qui sortaient du verre, et pas un bon. Sans doute était-elle habituée à l'ingestion de ce genre de vitriol, pour sa part le jeune homme considérait que boire un thé faisait plus civilisé, et la première impression comptait souvent dans le métier. Apparemment déçue de sa boisson elle s'enquit de son appréciation du contenu de sa tasse.

- Ma foi, n'importe quel âne peut croire que faire infuser du foin fait un thé, n'est-ce pas ? Il est vrai que dans ce cas la vraie question était de savoir d'où venait le foin infusé, tant le goût de ladite boisson était éloigné du thé. Au moins le breuvage était-il à la bonne température... et apaisait les sens du jeune homme.

-Bien. Avant d’aller plus loin j’aimerai savoir combien cela me coûterait de recruter disons…

Ah, enfin on abordait un des points qui intéressait le plus le jeune Capitaine des SPADS, après la nature de la mission, à savoir les coûts, et peut être aussi la durée de la mission. Une des interrogations était de savoir combien la Chiss était prête à mettre dans la balance. Oh, bien sûr que les SPADS avaient un barème tarifaire, mais il datais de l'ancien capitaine, et Kohl ignorait si ses troupes avaient la même valeur combattive qu'avant. Aussi avait-il convenu avec ses hommes de voir au rabais les tarifs des premières missions, qui seraient au final un test grandeur nature des nouveaux SPADS...

-…une trentaine de vos hommes pour une durée de 2 à 3 semaines ? Et est-ce que vous disposez de petits vaisseaux d’attaque pour les abordages ? Car voilà la cible.

Déjà Kohl était en train de faire des calculs tout en observant la cible qui venait d’apparaitre sur le projecteur holographique, et en écoutant la Chiss qui lui faisait un topo sur la situation actuelle : Station en orbite d'une planète, deux autres stations en présence dont une partant à la dérive, trois factions se disputent la dominance de ladite station, dont la faction de la Chiss, qui souhaite en prendre le contrôle. Un scénario qui n'étonnait pas outre mesure le jeune homme, les pirates se tiraient fréquemment dans les pattes.

Le plan de bataille était le suivant : La Chiss se proposait de lancer l'assaut depuis sa zone de contrôle, avec les SPADS qui en profiteraient pour leur sauter dans le dos, capturant si possible vaisseaux et équipages. Le problème majeur était que les navettes des SPADS n'étaient absolument conçues comme unités de soutiens, mais bien comme des barges de débarquement, aptes à amener les combattants à bon port et repartir, avec éventuellement un petit soutient des armes de bord, mais aucun missile ou roquettes pour un soutient plus "pêchu"...

Après un moment de silence pendant lequel Kohl digéra les informations et le plan d'attaque de la belle Allien au regard de braise, le jeune Kuati bu une nouvelle gorgée de "thé" et reposa sa tasse dans la soucoupe avant de parler.

- Tout d'abord, le déploiement de trois escouades renforcées, soit trente-six hommes, en comptant une navette pour déployer le tout, pendant deux à trois semaines vous coûtera 725 000 crédits. Nous demandons en général un supplément de 2000 crédits par membre des SPADS tués au combat, le prix du sang, somme qui sera reversée à sa famille, s'il en a, ou bien à un orphelin de guerre... c'est une politique mise en place par mon prédécesseur, et je tiens à la perpétuer.

En soit, la somme exigée n'avait rien d'exorbitant, d'autant que si la Chiss prenait effectivement le contrôle de la station, elle serait sans doute à même de rentrer dans ses frais malgré la dépense conséquente que représentait la location des SPADS, et elle était bien en deçà de ce qu'aurait exigé le prédécesseur de Kohl.

- Concernant votre plan, je vois plusieurs petites failles. La première, et non la moindre, constitue la prise du centre de contrôle de la station. Vous n'en faites pas un élément central de votre stratégie, or, selon moi, c'est bien par là qu'il faut commencer : d'ici vous pouvez cloisonner vos adversaires, et dépressuriser les secteurs que vous voulez ! De plus, une fois cette zone en votre contrôle, contrer les actions adverses sera plus aisée, de même que tendre des embuscades, et vous pourrez aussi empêcher le décollage de tout vaisseaux. De plus, vous convenez vous même que premièrement, cette zone ne posera pas de problème majeur, et qu'elle représente un avantage tactique certain !! Enfin, et là la faille vient de nôtre côté, nos navettes ne sont pas taillées pour prodiguer un soutient massif lord d'un assaut. Certes elles disposent d'un armement, mais il est relativement léger, nos engins sont surtout utilisés pour nous conduire sur notre champ d'opération.

Kohl prit une nouvelle gorgée de thé. C'était hélas un fait, mais les SPADS, tout réputés qu'ils aient été, n'avaient jamais eu les moyens d'investir dans un équipement aérien et mécanisé plus conséquent. Il avaient néanmoins les moyens de les traiter avec efficacité, et les affronter ne les effrayaient pas, mais bien des fois ils avaient rêvé de disposer des moyens de leurs adversaires du moment pour lui montrer comment ça s'utilisait efficacement.

*Peut être qu'un jour on pourra chopper un blindé intact, ou un vaisseau d'assaut pas trop mal en point ?*

Cependant une autre question avait commencé à lui courir en tête, aussi s'empressa-t-il de la poser :

- Et pour finir, juste par curiosité, mais qu'est-ce qui vous fait dire que votre prise de contrôle de la station laissera de marbre l'homme de paille du Hutt sur l'autre Station ? De manière générale, ils n'apprécient guère les jeunes loups qui commencent à avoir les dents trop longues, et peut être verra-t-il une menace pour ces affaires dans votre action ?



[HRP : voilà la réponse tant attendue, désolé du retard :/]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Xenia Lah'saa
Rang III - Capitaine de vaisseau
Messages : 198
Date d'inscription : 18/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Oct - 20:39
L’échange badin entre Xenia et l’Hum autour de leurs boissons respectives n’étaient qu’un prélude à des discussions pour sérieuses et, sans nul doute, plus âpres. Et c’est toujours ainsi dès qu’il est question d’argent. La Chiss n’était pas toujours aussi radine qu’on voulait bien le lui dire. Mais il faut dire aussi qu’elle ne roule pas sur l’or. Le prix pour le service d’une trentaine d’hommes avec leur armement individuel et une simple navette de transport était tout bonnement hors de prix. 725 000 crédits… A ce prix là, elle pourrait se payer au moins trois vaisseaux neufs, équipages compris. Et avec les hommes et leur puissance de feu, la pirate aurait largement eu les moyens de prendre la station, que se soit par un coup de main ou par un blocus. Et si c’était possible, elle ne serait pas ici à négocier avec un mercenaire. Ensuite, il commentait son plan. Il est vrai qu’il est encore un peu brouillon. Mais une partie du plan dépendait aussi de ce que l’Humain avait à offrir. Et à présent la Chiss voyait bien ce qu’il avait à offrir. Le désir d’obtenir un contrat pour prouver qu’il est de la trempe de son prédécesseur et de relancer ce groupe de mercenaires dans le business.

-Pour le plan, j’admets qu’il soit encore bancal. Mais tout plan reste perfectible. Et si je n’ai pas plus développé que ça cette partie c’est parce que je compte m’emparer de ce poste avec mes hommes, pendant que je laisse les vôtres agir comme convenu.  Je compte d’ailleurs m’en emparer dès le début des combats et je ferais passer le message aux pirates que ceux qui se rendront auront la vie sauve et qu’ils livrent leurs chefs. Pour l’homme de paille du Hutt, il est inutile de vous en préoccuper. Je me suis déjà arrangé avec lui.

En réalité la Chiss n’a encore rien vu avec eux. Mais vu l’instabilité qui existe entre les différents groupes de pirates, de la stabilité serait une bonne chose pour Boonta. Chose que la planète ne connait que très difficilement depuis ces dernières années. De plus, les Hutt sont hors de chez eux sur Boonta. L’homme de paille sur cette seconde station n’est juste là que pour les apparences. S’il venait à disparaître il sera toujours possible de nouer un nouvel accord avec les Kajidic. Et pour ce coup là, et que tout se passe bien avec ce mercenaire Hum, Xenia pourrait de nouveau faire appel à lui.

-A présent concernant le paiement. Je comprends que votre professionnalisme se paie, mais pour se prix là, je devrais simplement me contenter de vous laisser faire et de compter les points. Comme je vais me joindre à vous avec mes hommes et mes vaisseaux, en assurant votre transport jusque sur Boonta, je veux bien descendre à 400 000 crédits. Somme qui reste malgré tout intéressante et somme toute raisonnable pour ce que vous m’offrez. Pour ce qui est de la prime de risque, le « prix du sang » comme vous dites. Je crains qu’il ne faille passer outre. Vous n’êtes pas des soldats de la République, mais des mercenaires ! Je n’ai pas à payer pour vos éventuelles failles de commandement. Après tout, tout aussi efficaces et professionnels que vous l’êtes ainsi que vos hommes, vous venez de reprendre le commandement de vos hommes et que vous devez faire vos preuves.

La Chiss était sans doute sévère dans son appréciation des mercenaires et de la valeur qu’elle accordait à leur professionnalisme. Mais c’est qu’elle ne pouvait pas faire mieux pour le moment niveau « salaires ». En réalité, bien que le geste soit « admirable » sur cette histoire de prix du sang, Xenia se moquait éperdument des états d’âmes de ces mercenaires. Depuis le temps, la pirate avait eu l’occasion de voir des marginaux en tout genre se donner des grands airs de respectabilité.Tout ce qu’elle souhaite savoir c’est à quel point ils ont besoin de ce boulot et de faire en sorte qu’ils ne la poignardent pas dans le dos lors de la prise de la station. Bien entendu, l’Hum pouvait refuser, s’arque bouter sur ses demandes premières. La pirate voulait faire appel à des professionnels. Mais si ceux-ci faisaient défaut, il lui suffirait de recruter des crève-la-faim qui se contenteraient d’un blaster dans une main et de dix crédits dans une autre et la promesse d’une vie meilleure. Ce n’est pas ce qui manque dans l’Espace Hutt en matière de désœuvrés. Et à défaut de combattants de qualité la Chiss disposera de la quantité et peut être aussi de la rage.

-Vous avez besoin de ce contrat. Et si vous acceptez mes termes, c’est un contrat dont je m’acquitterais. Et à la différence de la plupart de mes congénères j’ai des projets pour Boonta et ses environs. Et si de votre côté vous vous acquittez de ce contrat, il est tout à fait possible que je fasse de nouveau appel à vos hommes. Et à de meilleures conditions qu’aujourd’hui. Alors ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : L'Aube des Ténèbres ::  :: Bordure Intérieure :: Zeltros-
Sauter vers: