::  :: Bordure Extérieure Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ennemi commun [PV Horus Keldau]

avatar
Ferenc Senesca
Rang IV - Grand Inquisiteur
Messages : 10
Date d'inscription : 08/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Mai 2018 - 14:24
L'Empire de Xim avait gouverné une grande partie de la Bordure Extérieure, vassalisant les systèmes qui s'y situaient les uns après les autres. Cette expansion avait débutée il y avait près de vingt-mille ans, et désormais l'Empire de Xim était tombé dans l'oubli. L'Histoire de Xim avait toujours fasciné Darth Vemeris : il était la représentation même de ce qu'était l'évanescence des choses. Les siècles passaient, des empires se formaient, d'autres s'écroulaient. Xim le Despote avait entraîné son œuvre dans sa chute, et cet Empire qui était promis à une gloire immense ne dura pas plus de trente-quatre ans. Une ascension rapide et une chute qui l'avait été tout autant. La planète sur laquelle se rendait aujourd'hui le Grand-Inquisiteur avait fait partie de cet Empire éphémère même s''il elle n'en portait pas les stigmates. Et sur cette planète se jouait la survie immédiate des Sith. L'Ordre Sith ne devait pas suivre l'exemple de l’œuvre de Xim, il devait durer pour l'éternité. Viendrait un jour où les serviteurs du Côté Obscur devraient sortir de l'ombre et assumer leur destinée grandiose. Mais il fallait se préparer longuement et méticuleusement, rassembler des alliés, frapper l'ennemi durement et rapidement. L'Ordre Sith avait bien profité de la politique de l'isolationnisme depuis des centaines d'années, mais Darth Strath manquait de vision à long terme, du moins aux yeux du Grand-Inquisiteur. Il était temps de lancer l'Ordre sur la voie de l'expansion. Il fallait accepter de sortir des ombres et de commencer à tisser des liens à l'extérieur de l'Ordre. Mais les obstacles étaient nombreux, et le premier était celui de l'absence d'alliés sûrs dans la Galaxie. Les Hutts étaient trop instables pour être de bons alliés et les Chiss étaient hors de portée pour le moment des Sith. Il faudrait un miracle pour trouver un appui stable à l'Ordre Sith.
Mais l'objectif du voyage de Darth Vemeris n'était pas aujourd'hui de faire de la diplomatie. Il fallait justement sauvegarder la croyance selon laquelle l'Ordre avait bel et bien disparu. Mais la stratégie des Sith était quelque peu paradoxale : il fallait trouver sur différentes planètes de jeunes individus sensitifs afin de repeupler les rangs de l'Ordre, mais il fallait tout aussi bien garder l'Ordre dans l'ombre. Le Grand-Inquisiteur sentait que cette situation ne durerait plus longtemps, mais il avait quand même décidé d'obéir aux ordres de Darth Strath et d'aller neutraliser celui qui mettait l'Ordre en danger. Et rien ne semblait moins facile : les Jedi avaient envoyé, selon les espions de la région, une Ombre talentueuse, un Maître Jedi. Quelques Inquisiteurs n'auraient pas suffis, et même Vemeris n'était pas sûr de réussir à en finir avec cette menace. Mais son dévouement au Côté Obscur l'empêchait de reculer.

Selon les dernières informations, la planète sur laquelle enquêtait le Maître Jedi était Quermia, située non loin de l'Espace Sith. Cette planète et surtout l'espèce qui l'habitait, les Quermiens, avait eu une histoire particulière. Douze-mille ans auparavant, les Arkaniens avaient effectués des expériences biologiques sur les primitifs qui y vivaient, transformant les Xexto en Quermiens, qui représentaient aujourd'hui l'élite intellectuelle de la Galaxie. L'Ordre Sith avait toujours cherché à recruter les Quermiens du fait de leur intelligence supérieure, tout comme l'Ordre Jedi. Rien de surprenant à ce que l'Ombre vint commencer son enquête ici. Alors que Darth Vemeris se préparait mentalement à un affrontement difficile, son vaisseau personnel entra dans l'atmosphère de la planète. Il activa la commande manuelle et prit la direction des données fournies par les espions des Sith. Son vaisseau commença à survoler un immense espace de toundra. Le ciel était couvert et au loin, quelques éclairs zébraient l'horizon chaotique. Soudain, l'appareil fut frappé par un violent éclair. Mal équipé, il ne put résister au choc et les instruments de bord se désactivèrent. Incapable de se diriger, Darth Vemeris posa l'appareil au milieu de la toundra.
En posant le pied sur le sol, le Grand-Inquisiteur sentit la violence du vent lui fouetter le visage et la pluie inonder sa robe aux couleurs sombres. Il mit sa capuche, jeta un coup d'œil sur les dégâts du vaisseau mais son manque d'expertise lui fit abandonner cette entreprise. Il activa son holoprojecteur portatif et vit que son objectif n’était qu’à quelques kilomètres de là. Il y serait rapidement s’il se pressait. Les Quermiens avaient pour la plupart adopté un habitat citadin qui convenait mieux à ce que les humains appelaient la « civilisation ». Toutefois, on pouvait encore trouver sur la surface de la planète quelques villages épars où résidaient essentiellement les individus situés aux deux extrêmes de la pyramide des âges. C’est pour cela que les enlèvements de jeunes sensitifs s’étaient surtout faits dans les villages isolés, là où il y avait peu de chances que quconque le remarque. Darth Vemeris n’avait jamais participé personnellement à une opération de capture de sensitif dans ce système mais il avait étudié les différents dossiers de Quermia avec la plus grande attention avant de partir. Ces enlèvements avaient été faciles, les Quermiens étant des individus largement pacifiques et les villages isolés n’étant pas du tout protégés. C’était justement dans l’un de ses villages que le Maître Jedi avait été signalé pour la dernière fois.
Au début, le Sith avait trouvé l’ambiance de cette planète détestable. Mais plus il s’enfonçait dans la lande et plus il se sentait en accord avec cet environnement violent. Tout ici n’était que chaos mais aussi on pouvait sentir une irrépressible volonté de survie et même de puissance dans la vie qui se trouvait dans cette toundra. Les arbres décharnés, les herbes sauvages fouettées par les vents, les éclairs qui zébraient le ciel… Survivre ici était un combat quotidien, et cette intensité de vie alimentait ce qui se trouvait au plus profond de Vemeris. Même le froid et la pluie qui lui transperçaient toujours les os semblaient maintenant faire partie de lui. Au-delà d’accepter cette atmosphère hostile et violente, il la faisait sienne. Il aimait le calme et l’ordre, mais leurs opposés pouvaient aussi provoquer en lui un regain d’énergie sans pareil. La Force était ainsi : calme et violente, chaotique et ordonnée, elle évoluait dans un profond mouvement de dualité. Si le Côté Obscur était pour le Grand-Inquisiteur le plus puissant, il ne niait pas la force qui investissait son pendant lumineux. La Force n’était que puissance grâce à sa dualité.
Après un peu moins d’une heure de marche pensive, Ferenc Senesca aperçut finalement derrière une colline herbeuse un panache de fumée qui s’élevait vers le ciel. Il pleuvait encore mais à petites gouttes. Cela ne durerait sûrement pas. Il gravit lentement la petite colline, se dissimula derrière un rocher et observa le petit village. Il sentait que sa cible était là, quelque part. Mais il sentit aussi une autre présence dans la Force, inconnue, qui approchait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Horus Keldau
Rang IV - Alor
Messages : 19
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Mai 2018 - 6:53
La honte. Voilà le sentiment qui gronde dans le coeur de chaque Mandalorien depuis les événements d'il y a quelques années concernant l'enlèvement de jeune sensitif aux quatre coins de la galaxie. Un acte de lâcheté à nul autre pareil qu'on avait finalement incombait aux forces Mandaloriennes. Horus fut l'un de ceux des plus touchés par le mensonge grotesque. "Les Mando'ade n'ont que faire de ces chiens galeux adorant une sorcellerie impie, ces gosses peuvent bien reposer dans un charnier, je n'en ai que faire. Mais que la responsabilité de cet acte pernicieux ne nous soit pas imposée !" Tels furent les mots crus, mais sincère de l'Alor. Dans les faits, il n'avait pas tout à fait tort. Après tout, les Mandalorien étaient certes réputé dans la galaxie pour leur brutalité et leurs actes barbares à nul autre frontière, impliquant les massacres, pillage et en de rares occasions extermination raciale. Cependant, bien qu'ils furent aussi sadiques, il ne trouvait encore pas intérêt dans la capture de jeunes enfants dont ils n'auraient que faire. C'est pourtant cette version des faits que la galaxie s'évertua de retenir. Qu'importent les enquêtes qui furent déployées par l'ordre Jedi par la suite, Horus savait pertinemment que son peuple aurait à subir ses élucubration pendants encore un moment, l'enquête n'ayant de toute façon rien donné officiellement? Il ne comptait pas rester inactif pendant ce temps.

Persuadé d'être dans son bon droit, le Taung avait mené son enquête à travers la bordure extérieure depuis déjà un long moment. Aidé en cela par le réseau d'information qu'il avait tissé en se liant aux Hutts, il fut en mesure d'obtenir des informations cruciales sur les avancées de l'enquête. Les Jedi piétiné, c'était un fait. Téméraire, l'écorché se donna pour mission de tirer au clair cette histoire. Ainsi, il passa de nombreux mois à épier les informations qu'on pouvait lui transmettre. Bredouille la plupart du temps, il était sur le point de succomber au défaitisme lorsqu'une information de premier ordre lui fut parvenu. Ses contactes Hutts lui indiquèrent la venue récente d'un maitre Jedi au sein de leur zone d'influence. Ce genre d'événement n'était pas vraiment rare, les Jedi ayant souvent recours à des missions au sein du territoire Hutt afin de pêcher des criminelles tentant vainement d'échapper à leur justice zélée. Il ne resta cependant pas très longtemps dans l'espace Hutt, si bien qu'il fut très vite de retour sur les territoires républicains. C'était cependant sous-estimé la témérité de Radha l'Hutt. Le Chef du clan Desilijic avait fait en sorte de filer le maitre Jedi avec ses espions les plus compétents, la poursuite d'un Jedi n'était pas dénuée de risque, d'autant plus lorsqu'il s'agissait d'un maitre et enquêteur et ça, même Horus pouvait le comprendre aisément. Sa destination serait donc Quermia.

Conscient de ce fait et avec l'approbation de Mand'alor, Horus se dirigeait donc avec une équipe réduite de Mando'ade de son clan à travers les territoires de la république. Usant de vaisseau de facture non Mandalorienne et poussant même le vice jusqu'à demander à certains ses miens de ne pas équiper leur armure à certaines occasions. Afin de troubler les différents garde-fous qui auraient pu essayer de les retenir. Une attitude particulièrement révoltante pour certain Mandaloriens, mais pas pour les hommes sous son commandement, ils avaient tous bravé la mort à de nombreuses reprises tous ensemble et ils savaient que leur Alor n'agissait pas sans stratégie. Cette tactique innovante, leur permit d'atteindre le sol de la planète sans broncher. Une fois l'équipe déployée au sol la traque pourrait dès lors débuter. L'objectif n'était pas simplement l'assassinat du Jedi dépêché par l'ordre Jedi, c'était surtout l'occasion d'en apprendre un peu plus sur leurs procédés et une façon de venger l'honneur de leur nation. Par chance, Radha avait daigné fournir aux Mandaloriens un espion de sa meilleure cuvée, non pas sans obtenir quelques pièces d'or en contribution. Une fois l'indique rejoint sur la planète, la troupe de fortune se dirigea donc vers le dernier emplacement connu du Jedi. Des troupes Mandaloriennes seraient aisément repérées de par leur armure dans cette situation, les gestes de reconnaissance étaient donc opérés par Tobias. L'agent du Hutt qui tenait jusqu'alors le rôle d'éclaireur. Horus bien qu'énervé d'avoir à se cacher en permanence pour ne pas révéler sa présence, du admettre qu'il ne souhaitait pas avoir affaire à trop de résistance dans une situation pareil. Il conseilla dans le même temps à ses hommes de se disperser dans la flore, suffisamment pour ne pas inquiéter l'ensemble de l'expédition si jamais l'un d'entre eux venait à se faire remarquer.

Après une longue et silencieuse marche dans la lande Quermienne, la petite troupe fut en mesure d'atteindre leur objectif. Il n'était qu'à quelques mètres du village tant convoités. Horus agit cependant avec méfiance, et chargea Tobias qui avait un don prononcé pour l'infiltration en tant que Clawdite de pénétrer en premier sur les lieux en se faisant passer pour un Quermien lambda. Il n'attaquerait surement pas un village sans avoir le moindre signe de faiblesse de leur cible. Une embuscade serait bien évidemment préférable, mais nécessitait du temps d'attente. Tobias accepta sa requête sans broncher, se contentant d'exécuter son travail comme à l'accoutumée et à la perfection. Il tiendrait au courant ses compagnons si le moindre signe venait à se faire sentir. Dans le même temps, et afin de ne pas attendre bêtement, Horus incité à ses hommes d'entourer le village. En gardant de bonnes distances, afin de ne pas éveiller le moindre soupçon. Cette attitude mena cependant l'Alor à trouver le chemin d'une colline en amont du village. L'homme fut d'ailleurs surpris de tomber au détour d'un rocher, sur un homme en robe visiblement particulièrement intrigué par le village à son tour. Il en serait sans doute rester là, si la poignée de Sabre laser du voyeur nouvellement rencontré ne lui avait pas sauté au visage. Inquiet pour la mission et ignorant ce qu'un autre Jedi pouvait bien faire ici. Il se rapprochait en un instant de l'homme et bondit derrière lui, en déployant son blaster à l'arrière de sa nuque, usant de sa grande vitesse, une simple seconde sembla s'écouler alors. Il prit la parole, déterminé à connaitre le fin mot de cette histoire.


- Un geste brusque et je répands ta cervelle contre la caillasse. Tu peux tenter de me balancer ta magie à la gueule, mais je t'assure qu'une simple pression sur ma gâchette à cette distance sera sans doute plus efficace que le plus effroyable de tes sorts le vieux.

Il n'avait pas vu en détail l'individu, mais son teint blafard et ses cheveux en proie à une calvitie ne sauraient mentir. Il affirma sa poigne sur l'épaule du Jedi, en rapprochant son visage de son oreille. Tâcher d'être le plus discret possible, de toute façon à cette distance, même un coup de blaser n'aurait pas été audible pour les habitants du village endormi.

- Qu'est-ce qu'un Jedi vient faire ici ? Je savais que les mensonges et la sorcellerie étaient chose courante dans votre ordre impie, mais le voyeurisme... C'est une arcane récente je présume .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ferenc Senesca
Rang IV - Grand Inquisiteur
Messages : 10
Date d'inscription : 08/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mai 2018 - 17:40
Même s'il avait senti cette présence qui approchait, il fut surpris de sentir dans son dos le canon d'une arme. Il n'avait pas osé bougé d'abord, de peur d'éveiller l'attention de sa cible et des villageois, mais voilà que sa mission prenait une tournure inattendue et assez embarrassante. La voix qu'il entendit le menacer était ferme mais empreinte d'un certain calme. Il passait pour un Jedi, et cela ne surprit pas le Grand-Inquisiteur. Il devait être le premier Sith que ce nouvel arrivant devait avoir vu de sa vie. Ou alors peut-être en avait-il croisé sans le savoir. Darth Vemeris ressentait une irrépressible envie de se retourner pour faire face à cet intrus et évaluer le risque qu'il représentait. Mais pour l'instant, il était totalement exposé et surtout cette arrivée impromptue risquait de faire capoter tout la mission du Sith sur cette planète. Il fallait agir rapidement et avec tact. Il n'était pas question d'engager le combat sans savoir le niveau de dangerosité de son adversaire ni même le nombre d'individus qu'il aurait à combattre. Il fallait avant tout se soustraire à la vigilance de celui qui avait pour le moment tout pouvoir sur la vie du Sith. Pour cela, la Force représentait un avantage certain dans beaucoup de situation, et Darth Vemeris évoluait dans les puissants courants du Côté Obscur comme un Quarren dans les profondeurs de Mon Calamari.
Darth Vemeris se concentra rapidement et prépara un coup qui lui demanderait de la rapidité et beaucoup d'énergie. Mais sa vie en dépendait peut-être. Ce qu'il fallait, c'était éloigner ces intrus du village afin de ne pas attirer l'attention. Il ferma les yeux et tenta d'agripper par l'esprit les énergies obscures de la Force. Il redirigea ces énergies vers son corps, cherchant à bloquer les rayons qui le faisait voir aux yeux de tous. Les utilisateurs de la Force appelaient cette technique le Voile de Force. Elle était souvent très utile et se prêtait bien à cette situation. Cependant n'importe quel adversaire muni d'un équipement infrarouge pourrait suivre la signature thermique du Sith. Darth Vemeris ne fit donc ce mouvement que pour déstabiliser son adversaire. Le temps que celui-ci active son équipement infrarouge, il ne serait plus en joue. Il sentit la Force sur chacun de ses pores. Dès qu'il disparut, il se projeta en roulant sur le côté, fit plusieurs pas en arrière pour s'éloigner le plus possible du village et se trouva derrière les nouveaux arrivants.

Car ils étaient plusieurs. Le Sith fut surpris en voyant ces silhouettes inquiétantes, dressées sur la colline telles des statues de marbre. Ils étaient peu nombreux mais semblaient extrêmement bien équipés. En fait, on ne pouvait rien voir d'eux hormis les plaques de métal qui constituaient leurs armures et les visières sombres qui cachaient leurs regards. Vemeris remarqua que leurs armures étaient apparemment toutes faites par le même art bien que les styles différât d'un individu à l'autre. Certains portaient un blaster à la ceinture, d'autres des armes plus lourdes. Au milieu, il identifia l'homme qui lui avait parlé comme étant le chef du groupe. Il n'avait jamais vu de mercenaires aussi bien équipés. C'était évident, ces individus n'étaient pas de la République et étaient inconnus de l'Ordre Sith. En tout cas, ils étaient inconnus de l'Inquisition. En vivant dans l'isolement, l'Ordre Sith avait perdu le contact avec les peuples de la Galaxie et ceux-là ne rappelaient absolument rien au Grand-Inquisiteur. Quoi qu'il en soit, ces armures étaient évidemment dotés de systèmes infra-rouges, et si le Sith avait réussi à se sortir d'une position très délicate, il ne vit pas moins la totalité de ces étranges guerriers se retourner rapidement vers lui. Il ne fit cependant aucun geste belliqueux et son sabre resta accroché à sa ceinture, sous sa robe. Si la situation dégénérait, il espérait que la Force suffirait. Il enleva plutôt sa capuche afin de mettre ses interlocuteurs en confiance, révélant son visage émacié et ses yeux brillants sous l'effet de l'adrénaline. Il régula sa voix pour lui donner un ton très calme tendant même au doucereux. Il fallait agir avec diplomatie.

- Messieurs, ne nous enflammons pas. Si vous connaissez mon Ordre, vous savez que je ne me laisserai pas faire aussi facilement. Vous avez l'aire d'être des combattants valeureux, tout comme j'ai passé de nombreuses années à étudier les arts Jedi. Tout ceci ne résultera qu'en un bain de sang aux issues incertaines. Discutons plutôt.

Le Grand-Inquisiteur ne pouvait se permettre de révéler son identité à ces individus. La sécurité de l'Ordre Sith était primordiale et elle serait gravement compromise s'il s'amusait à révéler l'existence des Sith au premier groupe de mercenaires venus. Il fallait d'abord connaître son adversaire. Il avait déjà peur d'avoir provoqué un remous dans la Force en ayant recours au Voile de Force ce qui aurait pu éveiller l'attention du Maître Jedi qui se trouvait dans le village. Il fallait régler cette affaire rapidement et surtout discrètement afin de parachever la mission.

- Qui êtes-vous et que cherchez-vous dans ces contrées dévastées ? Peut-être avons-nous des buts concordants qui nous permettent de nous sortir de cette situation... malencontreuse. Avant que tout cela ne dégénère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : L'Aube des Ténèbres ::  :: Bordure Extérieure-
Sauter vers: